Développement web en 2020 : le guide pratique du développeur web !

Ces dernières années, le développement web s’est considérablement sophistiqué. Il y’a maintenant énormément de langages et de frameworks, sans parler des nombreux outils que l’on peut utiliser.
Dans cet article, je vais faire le point sur les langages et les technos les plus importantes en développement web en 2020.

Ancienne approche du développement web

Premièrement, j’aimerais parler de l’ approche ancestrale du développement web qui consistait à créer des pages mixant le html et le langage back end, qui était souvent PHP. Dans cette approche, le serveur génère directement du html lu par le navigateur internet.

A cette époque, javascript servait à ajouter quelques interactions au niveau de l’interface comme afficher un pop-up. C’est aussi l’âge d’or de jquery qui permettait de faciliter les manipulations du code html d’une page web. Les applications web suivant cette approche étaient conçues comme des gros blocs monolithiques où toutes était mixé : interface, logique métier, traitement,..

Conséquence ? Quand on commence à avoir des projets un minimum importants, le mélange devient vite ingérable ! Et si d’autres déclinaisons sont à prévoir, comme le développement d’une application mobile, le terrain va très vite devenir glissant. Ce qui nous amène à l’ approche moderne du développement web.

Approche moderne du développement web

En développement web moderne, la tendance est de séparer le développement de l’interface ce que l’on appelle le développement front end, du développement back end consistant à développer les fonctionnalités et les traitements. Cela va permettre de développer les fonctionnalités d’un programme de façon centrale. Ensuite il ne restera plus que les interfaces à écrire séparément. En bref, un gain de temps.

Les API dans le développement web moderne

Dans l’approche monolithique, le navigateur de l’internaute reçoit les données déjà mises en forme. En développement web moderne, le navigateur reçoit des données ainsi qu’une interface écrite en javascript qui sera exécutée et qui manipulera les données reçues. La connexion entre l’interface et le backend s’appelle une API.

Et c’est par cette API que l’interface demandera ou enverra des données au back end. Ces données sont souvent formatées en JSON, pour javascript object notation.

Commençons par parler des langages dédiés à un usage back end. Vous l’aurez compris, le rôle du back end est de fournir l’interface en données et d’assurer les traitements. Etant donné le succès des cms php tels que wordpress, le langage php est l’un des plus utilisés en développement web et très apte à réaliser des API.

Les frameworks

Pour le php, des frameworks costauds peuvent accélérer et consolider le développement tels que Laravel, Symfony, Zend framewor, etc. En société d’ingénierie informatique, le langage java est encore beaucoup utilisé. Langage épaulé par des framework web tels que Spring ou Play.

developpement web

Une autre solution envisageable pour le back end est Ruby on Rails. Ruby on Rails est une solution puissante qui permet de développer des projets ambitieux en un temps incroyablement court. Et Ruby On Rails s’est très bien adapté à la conception d’API. Dans la même optique, on peut retrouver Python et son framework Django.

De plus, les hébergeurs commencent à adopter plus facilement ce format. Les hébergements mutualisés de OVH sont maintenant compatibles avec Ruby, Node.JS et python, en plus du traditionnel php.

De mon avis personnel, Rails est une techno incroyablement efficace pour créer des apis. Enfin, depuis l’apparition de l’environnement node js, il est possible de faire du javascript côté serveur. A ce niveau, on retrouve le framework express – js qui reste une référence.

L’ avantage c’est de ne devoir maîtriser qu’un seul langage pour tout faire : le javascript. Enfin, de nouveaux langages commence à gagner du terrain sur le marché du back end. Go, créé par google ou Elixir qui promet d’offrir les performances du langage C avec la syntaxe de Ruby sont deux très bons exemples de ces langages.

Parlons maintenant du développement de l’interface.

Comme je l’expliquais précédemment, le rôle du développeur front end est de créer l’interface. On peut résumer cette interface à un programme javascript qui traite les données échangées via l’API. APIs autour desquelles on construit des interfaces très dynamiques, dont le contenu va changer sans nécessiter le rechargement complet de la page. Avec cette mouvance, javascript a beaucoup évolué.

Avant 2015, la dernière version était la version ES5 sortie en 2009, soit six ans entre les deux versions. En 2015 la version ES6 a marqué un tournant en ajoutant de nombreuses fonctionnalités : fonctions fléchées, classes, modules ect. Cette version ES6 est vraiment la base du javascript moderne.

De plus, plusieurs nouvelles versions se sont succédées : ES6, ES7, ES8, esnext qui est en train d’arriver. Javascript évolue à une très grande vitesse.

Vous l’aurez compris, le monde du javascript bouge vite et il en est de même pour les framework. A ce niveau justement, trois gros frameworks javascript se partagent l’essentiel du marché front-end.

Angular, est développé par google, qui est un framework très puissant mais qui demandera d’intégrer l’ensemble de votre projet dans le framework et de construire au final votre interface autour d’Angular. Angular demande également l’utilisation de TypeScript, nous y reviendrons dans un instant.

React, développé par Facebook, se définit plutôt comme une bibliothèque. L’avantage ? Vous pouvez l’intégrer de façon modulaire en vous limitant à l’utiliser là où vous en avez vraiment besoin. Par contre, React vous imposera un langage de template pour créer vos composants visuels en place de html.

VueJS est une techno indépendante créée par un ancien de chez google. Vue js est également modulaire, il peut donc aussi s’intégrer uniquement où vous en avez besoin.

Il est vraiment plus simple à apprendre et pour moi il s’agit vraiment mon petit préféré. Malgré les avantages de javascript, il faut comprendre que la transition vers ES6 a créé un langage assez bordélique qui contraste fortement avec des langages bien organisés tels que ruby ou Go. Enfin, javascript souffre de certaines faiblesses mais, malgré tout, javascript reste le seul langage utilisable nativement sur les navigateurs.  Des langages dérivés sont donc apparus. Langages qui seront en fait traduits en javascript avant d’être envoyés au navigateur.

A ce niveau, on retrouve notamment TypeScript.

Typescript, développé par microsoft, et apporte une notion de typage à javascript. Un autre langage intéressant est Dart avec Flutter.

Dart, développé par google, offre une syntaxe relativement propre et proche du C ou du C#. Ce langage offre d’excellentes capacités en développement cross-platform grâce à son framework Flutter. Il est à noter que l’objectif de google est à terme de remplacer javascript par Dart.

Javascript a aussi permis au monde du développement web de créer des applications mobiles.

En fait, c’est devenu assez simple avec des frameworks spécialisés tels que React Native ou encore Native Script. Le principe est le même : on développe l’interface avec javascript et on se connecte à l’API.

Encore un avantage : les applications sont multi plateformes et votre code vous permettra de créer autant des applications android qu’ios. Pour les applications de bureau, le framework Electron fait des merveilles et à la même optique : une base de code qui sera déclinée vers mac os windows et linux.

L’éditeur de code atom est lui-même écrit avec Electron. Enfin, une techno en développement web qui va beaucoup faire parler d’elle est WebAssembly.

WebAssembly permet de compiler des applications et de les exécuter dans le navigateur de l’utilisateur indépendamment du système d’exploitation et du langage utilisé. En bref, web assembly pourrait permettre de se passer de javascript et d’utiliser votre langage préféré à la place.

J’espère que ce guide vous sera utile pour ma part j’ai vraiment essayé d’aller à l’essentiel et de vous donner la meilleur aperçu possible du monde du développement web à l’approche de 2020.

Si d’autres techno méritent selon vous de faire également partie de ce listing, je vous invite à le dire en commentaire.

Et si vous voulez faire une mise à jour ou débuter en développement web, voici les formations que je vous recommande pour donner apprendre ce qui est utile en ce moment et le sera dans les années avenir :

FORMATION COMPLETE POUR DEVENIR FULL-STACK

developpement web fullstackCette formation est fait pour apprendre à tout maitriser sur le développement web de A à Z. En l’optant, vous allez apprendre :

  • tout sur le developpement web : devenir full-stack
  • comprendre les parties client-serveur
  • interagir avec une base de donnees pour comprendre le back end
  • realiser plus de 10 sites complets
  • creer une api restful pour recuperer des informations
  • maîtriser le javascript en creant des jeux

Cette formation vidéo vise à regrouper efficacement TOUTES les technologies les plus utiles dans les années à venir afin de perfectionner ton CV, de devenir développeur FREELANCE/pour une entreprise….

Là où tu aurais dû chercher différentes formations sans savoir par où commencer, tu auras ici accès à plus de 40 HEURES de contenu. Oui plus de 40 HEURES!

Cliquez ici pour voir plus des détails sur cette formation.

 

Formation Complète Développeur Web

Celle-ci est la plus populaire sur Udemy avec plus 54 079 participants, notée à 4,5 étoiles par des personnes ayant suivi ce cours. Donc c’est une bonne formation pour débuter en développement web et exceller.

Avec cette formation, vous allez apprendre :

  • 7 projets concrets de A à Z
  • 11 Quiz pour tester vos connaissances
  • Conseils de Coach pour votre futur de Développeur Web
  • Votre Site Web perso avec Portfolio
  • Créer des sites et applications Web
  • Gagner de l’argent grâce à vos compétences de Développeur Web.

Et si vous voulez passer à l’action pour apprendre le développement web cliquer ICI

 

 

 
Programming Category (French)728x90

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *